Le projet

article publié par Brice Parent le 2 octobre 2004 (modifié le 18 avril 2005 et consulté 623 fois).

Après avoir travaillé pendant deux années sur la commedia dell’arte [1], nous avons avons souhaité explorer l’œuvre d’un auteur formé à l’école des farceurs Italiens et Français, Molière.

Afin de mieux souligner la permanence de l’écriture comique de Molière, nous avons choisi de reconstituer une soirée théâtrale du dix-septième siècle, qui était toujours composée d’une petite pièce en un acte et d’une grande (en trois ou cinq actes).

Une farce en un acte : Les Précieuses ridicules (après avoir hésité avec La jalousie du Barbouillé et Sganarelle).

Une grande comédie : Dom Juan (pièce souvent jouée de manière « tragique » et dont nous aimerions souligner le comique).

[1avec Les Jumeaux vénitiens et Le Roi cerf

COMMENTAIRES
comments powered by Disqus

Partager

Photos