Accueil > Les pièces > 2002, La dispute & La colonie, de Marivaux > Critiques > Il était une fois l’atelier théatre..., par M.-F. Adrien-Rongier et M.  (...)

Il était une fois l’atelier théatre..., par M.-F. Adrien-Rongier et M. Mayer

article publié par Thomas Portnoy le 13 avril 2004 (modifié le 13 avril 2004 et consulté 1010 fois).

Tel Molière en son époque, Pierre Lamy créa l’Atelier il y a 37 ans à l’Ecole Alsacienne, avec une idée-force, celle de faire naître une troupe de théâtre qui partagerait le meilleur et le pire, en y associant les « Quatre Familles : professeurs, administratifs, élèves et anciens élèves, parents ». Cette troupe s’est fixée comme objectif de réaliser un spectacle chaque année, ce qui fut et continue encore aujourd’hui.
En 2000, Pierre Lamy a quitté l’Ecole et Brice Parent, avec lequel.il a longuement travaillé, vient de prendre sa prestigieuse succession en tant que directeur de la mise en scène.

C’est un nouveau directeur, jeune, plein d’enthousiasme et rappelant d’emblée l’originalité de sa position d’une part comme ancien élève de l’École Alsacienne (de la 11e à la Terminale), d’autre part comme Professeur et Homme de Théâtre. Car ce metteur en scène dont une pièce était présentée au dernier Festival d’Avignon, a désormais plusieurs charges d’enseignement de français auprès de nos enfants en classes de 6e et 4e, ainsi qu’en 1re et Terminale pour les élèves choisissant de présenter l’option « Théâtre » au Baccalauréat. Il nous confiera : « Madame Meignen (professeur à l’Ecole) m’a transmis l’amour du français, Pierre Lamy l’amour du théâtre ».

À l’Atelier, le mélange d’élèves et d’adultes d’horizons pluriels permet une émulation positive pour le jeu théâtral, que Brice Parent nomme « faire ensemble œuvre de création ». Il décrit l’intensité émotionnelle du chemin à parcourir, celui des premiers mots au premier rôle, avec les petites phrases courtes des débuts de comédien, puis, au fil des années, les morceaux plus denses jusque, pour certains, la forte responsabilité des premiers rôles.
Qu’il s’agisse du choix de la pièce, du jeu des comédiens, de la construction du décor, les phases d’élaboration de l’Atelier ont l’ambition de constituer un acte de création complet. « À l’Ecole, nous jouons dans de merveilleuses conditions, pour de vrai, en termes d’exigence, de moyens, de décor, de costumes, et les élèves dans le travail de cet Atelier sont de vrais comédiens. »
Brice Parent souhaiterait orienter la création de l’Atelier vers un choix de pièces plus classiques qu’auparavant. L’année dernière, avec Clara Dumont et Laurence Karsznia, il a dirigé la mise en scène de La Colonie et de La Dispute de Marivaux. Succès sans conteste !

Belle levée de rideau, à l’Atelier !

COMMENTAIRES
comments powered by Disqus

Partager