Accueil > L’atea > L’atelier > C’est quoi l’atelier ? - 1/3

C’est quoi l’atelier ? - 1/3

article publié par Blaise le 16 octobre 2006 (modifié le 27 mai 2007 et consulté 959 fois).

Pour ma part je suis arrivé dans cet univers étrange alors que je n’étais que en 3e (fait exceptionnel vu que l’atelier est réservé aux élèves du Lycée !!). Je dois avouer que les premières répétitions m’ont fait assez peur... des gens fous qui ne parlent pas comme tous le monde, ne se déplacent pas comme tout le monde et surtout... ne ressentent pas les mêmes choses que tout le monde... c’est assez perturbant dans un premier temps... Au début on se dit que ces gens n’accepteront jamais un nouveau tout petit qui ne sait pas se lâcher... et pourant c’est là le fondement de l’atelier... l’ouverture sur les autres. D’un point de vue personnel c’est ce qui me touche le plus lorsque j’assiste à un regroupement des « théâtreux ». Personne n’est mieux qu’un autre, on ne fait aucune differences tout le monde est pareil.

Une répétition c’est comment ?
Elle commence devant l’école à des horaires differents (parfois 9h du matin !). On se retouve tous, et on change de planète, finis la terre, ses préjugés et ses interdictions. Ici pas de limites on est libre on quitte la réalité que l’on connaît pour en trouver une autre. L’arrivée du maître marque le début des choses serieuses... on le reconnaît grâce à sa Mercedes bleue et... son mini-moi qui se ballade tout le temps derière lui. Nous entrons ensuite dans les sous-sols de l’Ecole... un monde comme celui de l’atelier ne se trouve logiquement pas en surface... trop risqué.

Début d’année rime avec découverte des nouveaux, lecture de pièces, travail avec le texte sur scène puis choix de la pièce. Ah oui j’oubliais de préciser que le but premier de cet atelier est de mettre en scène une pièce qui sera ensuite représentée par l’ensemble de la troupe. Bref, vers la mi decembre une première distribution est formulée par M Brice Parent (metteur en scène de l’Atelier théâtre de l’Ecole alsacienne). Des changements peuvent avoir lieu dans cette distribution de « travail ». Mi fevrier rime avec le véritable début d’une aventure. Les rôles sont disrtibués... il faut apprendre son texte... dur ! Mais ce n’est pas un début simplement lié à l’apprentissage sinon à la découverte.

La troupe devient petit à petit une famille. Le mot famille n’est pas trop fort croyez moi car vous ne pouvez plus vous passer de la compagnie de ces gens là, ils font partie de vous et ensemble vous formez une fondation qui s’appuie surtout sur le rire et l’amitié (je sais ça fait un peu gai mais bon faut bien dire la vérité quoi !). Plus on se rapproche de l’échéance et plus on doit répéter et par conséquent voir notre nouvelle famille... ces moments ont sûrement été les seuls de ma vie où je n’avais qu’une envie... partir de chez moi pour aller à l’école.

FIN (de la 1re partie) la suite ici.

COMMENTAIRES
comments powered by Disqus

Partager